Mouvement ouvrier et cinéma d’horreur. Aux origines : du gothique au romantisme

Commençons donc avec le genre gothique. Le gothique désigne à l’origine des vestiges architecturaux de l’époque médiévale anglaise[1]. Un temps oublié et moqué, il devient au cours du 18ème siècle de plus en plus apprécié, notamment par les artistes et certains membres de la grande société qui trouvent de la mélancolie dans les ruines. En mêmeLire la suite « Mouvement ouvrier et cinéma d’horreur. Aux origines : du gothique au romantisme »

Réflexions sur le mouvement ouvrier et le cinéma d’horreur

Un seul coup d’œil dans les programmations des cinémas (ou des plateformes) fera remarquer aux plus attentifs l’omniprésence du cinéma d’horreur. Il est vrai que le genre s’est particulièrement démocratisé. Les listes recensant sur les sites de cinéphiles les meilleures œuvres horrifiques sont devenues courantes. De même les vidéastes spécialement dédiés à l’horreur et lesLire la suite « Réflexions sur le mouvement ouvrier et le cinéma d’horreur »

Entretien avec Alexis de la chaîne En tout genre

Pouvez-vous vous présenter, ainsi que le principe de votre chaîne ? Je m’appelle Alexis et depuis juillet 2021, je suis le créateur de la chaîne YouTube “En Tout Genre” dont le but est de parler de cinéma de genre français sous toutes ses formes et à travers des œuvres qui peuvent avoir marqué certains esprits àLire la suite « Entretien avec Alexis de la chaîne En tout genre »

Retribution : du passé faisons table rase

« Kiyoshi Kurosawa est de ceux qui réussissent ce qu’il y a sans doute de plus difficile au cinéma : déborder les catégories existantes tout en se nourrissant de leur rhétorique, confondre la sensation primaire, tripale, avec la réflexion la plus intense, mêler la pulsion à l’abstraction froide. Il y a des personnages et il y aLire la suite « Retribution : du passé faisons table rase »

Kaïro : solitude mortelle au pays des fantômes

« On vit sans être conscient de la mort, alors que la mort est très proche. Elle peut arriver à tout moment. Cette fois-ci, c’était vraiment une réflexion sur la mort, sur comment les gens doivent vivre en ayant conscience de la mort. Dans mon film il y a beaucoup de fantômes. Pour moi, les fantômesLire la suite « Kaïro : solitude mortelle au pays des fantômes »

Villemolle 81 : une expérience délirante

Chers lecteurs, je vais tenter avec la critique d’aujourd’hui de faire un exercice que je trouve difficile : parler d’un film comique. Je dis difficile car l’humour n’est pas quelque chose d’universel, et même dans un pays où les gens sont censés partager un certain nombre de traits culturels commun, ce qui fait rire n’est pasLire la suite « Villemolle 81 : une expérience délirante »

Entretien avec Sam Cockeye de Vidéodrome

Nous avons l’honneur de publier l’entretien que nous a accordé Sam Cockeye au sujet de son travail d’analyse cinématographique sur la chaîne Vidéodrome. J’espère que vous prendrez autant plaisir que nous à lire ses réponses. Bonne lecture ! Pouvez-vous vous présenter rapidement ? Je m’appelle Sam et j’ai créé il y a 4 ans une chaîneLire la suite « Entretien avec Sam Cockeye de Vidéodrome »

Baxter (2) : une lente déshumanisation

Le film va tracer le parcours de la vie de Baxter avec les humains, de sa première adoption à sa mort, où il apprend à connaitre peu à peu le monde et à affirmer ce qu’il recherche chez un humain. La structure narrative du film est découpée en 3 actes, correspondant pour chacun à troisLire la suite « Baxter (2) : une lente déshumanisation »

Baxter (1) : entre nature et culture

La production de films de genre est-elle possible en France ? La question est posée à chaque fois par critiques et amateurs de cinéma à chaque sortie d’un nouveau film « de genre » en France. Les afficionados des dits films « de genre » espérant toujours son développement dans l’Hexagone. Cependant, pour diverses raisons qui seraient longue à aborderLire la suite « Baxter (1) : entre nature et culture »

Candyman : l’horreur sociale au cinéma

En 2020 nous avons vu aux Etats-Unis se développer les manifestations du mouvement Black Live Matters (« la vie des noirs compte ») après l’assassinat de George Floyd, un Afro-américain, par des policiers. Ce qui a ressurgi c’est la question du racisme et celle du sort fait aux descendants d’Africains. Ces manifestations n’ont pas tardé à rencontrerLire la suite « Candyman : l’horreur sociale au cinéma »